Manger dans le noir : mon expérience

Manger dans le noir : mon expérience


Il y a 2 petites semaines, je testais le fameux restaurant : Dans le noir. Le concept ? Très original : manger dans le noir le plus profond.

Une expérience inédite
Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par un hôte qui nous explique le concept et les mises en garde (ouille). Avant d’entrer dans le restaurant, il nous faut retirer tout objet qui brille ou qui fasse de la lumière. Pour ce faire, nous avons un casier mis à disposition pour y déposer nos affaires.

Ensuite, une serveuse malvoyante nous demande de nous mettre en file indienne, elle la première. Nous passons derrière un rideau et nous voilà en route vers la salle, en file indienne.

Et là, je rentre dans le noir le plus profond. Mes yeux ont un peu de mal au début, mais au fur et à mesure que nous avançons, mes yeux s’habituent. Je ne fais qu’écouter. Notre serveuse attitrée nous place délicatement à table. Et l’expérience commence.
J’ai décidé de ne pas vous raconter en détail le déroulé de la soirée, mais plutôt de vous faire deux listes. Celle avec les points positifs de l’expérience et celles avec les points noirs aussi (ouhouh le jeu de mots).

Les points positifs 
Manger dans le noir c’est vivre une expérience totalement UNIQUE ! Nous dégustons des plats (de notre côté, entrée, plat et dessert) dont nous ne connaissons pas la composition. C’est drôle, car nous essayons vraiment de deviner les textures et donc l’aliment que nous mangeons. J’ai beaucoup aimé tâter la nourriture avec mes doigts (en grande amoureuse du manger avec les doigts) ainsi qu’humer les plats.
Côté vin, il fallait également deviner la couleur du vin servi. Pour le coup, il y a moins de possibilités (rouge, blanc, rosé) c’est donc plus simple me direz-vous… mais attention, les vins servis sont très trompeurs :)
Vous avez le choix entre plusieurs menus surprises, le nôtre était composé d’une entrée, d’un plat, d’un dessert ainsi que de trois verres de vin.
L’expérience est vraiment sensorielle. Manger dans l’obscurité absolue est très intéressant. Notamment, pour se mettre un peu à la place des personnes aveugles ou mal voyantes. Connaître un peu leur façon de faire.
J’ai beaucoup apprécié de redécouvrir mes sens notamment en faisant jouer le toucher pour les textures, les matières, mon odorat pour humer les saveurs et même l’ouïe, car figurez-vous que vous mangez avec vos voisins de table étant donné que les tables sont toutes collées ! C’est très très convivial ! Vous discutez très facilement avec eux et vous réalisez l’expérience à plusieurs. Ainsi, dans le noir, nous avons pu faire des belles rencontres ! Tout ça est très chouette, mais…il y a évidemment un mais.

Les points noirs

Ce qu’il y a d’inattendu dans l’expérience c’est de manger tout près de nos voisins. Nous entendons leur conversation et les conversations qu’ils ont avec les autres. Donc il n’y a définitivement pas d’intimité dans cette expérience. Nous mangeons avec eux, nous écoutons leur conversation contre notre gré aussi. Difficile de discuter à deux du coup… Pour les dîners romantiques, passez votre chemin, ce ne sera pas ici. Difficile aussi de parler de sujets intimes, car on nous écoute ! Aussi, nous avons donc pris le parti de discuter avec nos voisins et de jouer a des jeux de devinettes (deviner le métier, le prénom, l’âge etc.)
Autre point assez désagréable, la salle est extrêmement bruyante ! En effet, je crois que comme nous ne voyons pas nos interlocuteurs, nous avons tendance à parler un peu plus fort, donc il y a un brouhaha constant et très élevé au niveau des décibels.  Manger dans le noir ce n’est certainement pas manger dans le calme… D’ailleurs, nous avons pu entendre des clients râler de mécontentement à cause du bruit.
Côté rapport qualité/prix, je trouvais que les plats étaient assez chers. En effet, nous n’avions pas d’assiette très garnie (bon c’est le jeu dans un restaurant gastronomique) mais les plats n’étaient pas si wahou que ça. Je m’exprime : bien qu’effectivement il fallait deviner les plats, mes papilles et mon palais n’ont pas été en ébullition. C’était bon, mais sans plus.

En résumé…
En bref, l’expérience a été vraiment incroyable et unique ! Manger dans le noir (et manger de l’air également car on rate souvent sa cible avec la fourchette dans le noir) est vraiment intéressant. Une expérience humaine aussi car nous discutons avec des personnes avec qui nous n’aurions jamais parlé. D’ailleurs, au moment de la découverte des visages de nos voisins dans la lumière, il y a eu des surprises et de la stupeur. Mine de rien, dans le noir on s’imagine des visages. Alors qu’il n’en est rien. C’est très drôle et assez déroutant… et nous pouvons aussi être déçus.

Alors ça vous tente ?
La Coutch.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

Add yours
    • 2
      La Coutch

      Entrée : pavé de cabillaud et brandade de morue. Plat : du boeuf avec une sorte de purée, mais je ne me rappelle plus trop. Et le dessert, un trio de dessert !