8 choses que vous n’aimeriez pas savoir sur l’Inde

8 choses que vous n’aimeriez pas savoir sur l’Inde


L’Inde me laisse avec de très beaux souvenirs à chaque fois. Mais j’aimerai tout de même en oublier quelques un…. c’est pourquoi je vais tout de même vous lister certaines informations qui ne sont pas forcément les bienvenues sur ce pays. Cet article est un gros coup de gueule (bah oui, tout n’est pas forcément mint hein).

1. Les lézards
On peut retrouver des lézards un peu partout sur les murs extérieurs (et parfois intérieurs) des maisons indiennes. De toutes tailles, ils sont évidemment très “famille” et reste souvent groupés. Alors pour les personnes qui ont horreur de ces bêtes et des reptiles en général (comme moi), ce n’est pas évident de faire face. La meilleure solution ? S’éloigner le plus loin possible.
lézard-coutch
2. Le processus ridiculement long pour acheter dans les magasins
C’est juste DINGUE et à s’arracher les cheveux ! Dans les grands et petits magasins, on ne peut pas juste prendre un objet, passer en caisse, payer et partir. Non les Indiens aiment beaucoup se compliquer la vie.
Acheter dans un magasin implique de passer par 5 étapes bien différentes :

  1.  Après avoir sélectionné ses produits, les donner à un vendeur qui les enregistre dans son ordinateur et nous imprime un ticket avec la liste des produits.
  2. Donner ce ticket au caissier, payer et récupérer ce ticket confirmant le paiement (ils adorent tamponner).
  3. Donner ce ticket à un autre vendeur pour qu’il puisse vérifier si tous les produits du ticket sont bien présents dans le sac.
  4. Récupérer son sac avec ses achats.
  5. En sortant du magasin, donner le ticket au vigile pour qu’il puisse vérifier si tout a bien été payé.
  6. Ah oui, il y a  une 6e étape : péter un PLOMB !

C’est comme dans les 12 travaux d’Astérix en fait.
asterixlacoutchASTERIX

3. Les vendeurs followers
Non je ne parle pas d’un service particulier sur Twitter, mais toujours dans cette même lignée concernant les magasins. Lorsque l’on rentre dans une boutique, on a inévitablement une vendeuse qui se colle à nos pattes. Ainsi, elle nous suit tout le long de notre parcours d’achat. Mais pas suivre de loin non, suivre de très trèèèèès près. Bref, une vraie violation de mon espace vital selon moi. Et ça, c’est juste INSUPPORTABLE.
LACOUTCHVENDEURS

4. Les coupures d’électricité
Évidemment dans un pays où lorsque l’orage gronde, l’électricité pète, ce n’est pas trop facile. Mais quand il fait 45 degrés et que soudainement, le ventilo s’arrête net, c’est assez difficile. Heureusement qu’il y a moins de coupure d’électricité qu’il y a 10 ans.

5. Être en apnée dans les toilettes publiques
Si on a une envie pressante en pleine promenade dans la ville, il va falloir se retenir ! En effet, très souvent, lorsqu’il faut utiliser les toilettes publiques, que ce soit dans un restaurant ou autre, les odeurs et autres restes peuvent très vite rebuter… Et si vraiment il faut absolument se soulager, alors arrêtez de respirer temporairement et équipez-vous de mouchoirs en papier, car en Inde le papier Q n’existe pas… on utilise sa main gauche et de l’eau ! #sexy
lacoutchtoilets
6. Les mecs qui te fixent explicitement
C’est une des choses les plus désagréables en Inde… se faire reluquer expressément dans la rue, dans les magasins, dans les restaurants, bref un peu partout. Le regard de ces hommes est très dérangeant, car il s’agit d’un regard qui fixe. Alors bien entendu, tous les hommes ne font pas ça, mais il est inévitable d’en croiser quelques un pendant son voyage. Dans ce cas-là, ce que je fais : fixer de plus belle la personne jusqu’à ce que le mec soit gêné. Bon, ça ne marche pas à tous les coups, mais c’est une petite bataille personnelle que je mène en tant qu’Occidentale en Inde. Et merde quoi, tu veux ma photo ?

7. Le bruit incessant des klaxons
Dès que l’on sort de l’aéroport, c’est la première chose qui peut choquer : LE BRUIT. Et pas n’importe quel bruit, celui des klaxons. Son utilisation n’est pas interdite comme en France, c’est outrageusement utilisé même. Du coup, les scooters, les voitures, les bus, tous les moyens de locomotion adorent appuyer sur le petit champignon ! Pour tout et n’importe quoi. Une vraie cacophonie.

8. Choper inévitablement la turista/gastro/bref avoir mal aux fesses.
À chaque fois, je me dis que je vais l’éviter et à chaque fois je me fais avoir ! Bref, en Inde il fait très chaud, donc il est conseillé de se protéger la peau et la tête. Attention, si vous n’êtes pas habitués à manger pimenté (et non épicé), il faudra y aller doucement. Aussi, une combinaison soleil + piment est quasi fatale. Un bon conseil : SMECTA est votre meilleur ami, emportez-le partout.

J’espère ne pas vous avoir trop fait peur sur l’Inde, mais voilà, il fallait que je vous le dise ! Bien sûr, tous ces points sont à nuancer et font partie du charme de l’Inde aussi ! Car inévitablement, ce pays reste une fabuleuse destination pour un dépaysement garanti. Le KIFF.

La Coutch.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 Comments

Add yours
  1. 7
    Alain

    Ah oui effectivement la 1 xD
    Même maintenant quand j’en vois je trouve ça assez immonde mais comme c’est “sacrée” (après tout ou presque est sacrée là-bas…), tu ne peux presque rien faire que de le chasser.

    La 2., on dirait les magasins Saradas et co, lol

    3. Pô fait gaffe.

    4.Carrément. Et en plus faut que tu mettes en route le “generator” en espérant que le courant revient pendant la nuit sous peine de crever de chaud (et avoir l’impression d’être attaqué par la 1. en te tombant dessus).

    5. Autant allez dans ceux des resto. Rien que les chiottes de l’aéroport quand t’attérit te donne quand même un petit avant-gout. En repartant de l’Inde, tu te dis que finalement les chiottes de l’aéroport ne sont pas si mal que ça, lol

    6. J’imagine que ça doit être perturbant O_o Ils se font un kiff et le “sight” est un peu le sport national là-bas, lol

    7. Ca fait parti de l’environnement :D Sans compter les petits effluves des canaux du coin.

    8. Ne jamais boire de l’eau. Me suis même fait piéger en buvant un jus de fruit “frais” et une glace. Bon après quand tu reviens en France, tu peux te taper les Kebab les plus crasseux, ton corps à developper des anticorps pouvant résister à presque tout :D

    Très beau billet qui m’a fait bien marrer :D

  2. 8
    Alex

    La reponse est tres facile c l’Inde et ce n’est pas la France.
    Chaque pays a son avantage et inconvenient et si on a choisi d’y aller il faut s’adapter.
    Excusez moi si je semble etre pro-Indien …

    • 9
      La Coutch

      Salut Alex. Pas de souci, ici je notais seulement ce qui est pour moi assez désavantageux en Inde. Bien entendu, cela ne m’empêche pas du tout d’y retourner très régulièrement et d’adorer mon pays :)

  3. 13
    Edila83

    Salut La Coutch, je viens de voir ton blog via VDT sur FB… ce qui m’a dérangée le plus en Inde c’est la saleté ! Les poubelles existe mais faut faire 3h le tour de la ville pour en trouver ! Idem sur les plages… sacs en plastique, bouteille de Fanta et autres caca d’humain et j’en passe… Pas moyen de marcher pieds nus sur l’herbe ou le sable sans tomber sur un pot de glace ou bouse de vache… le Grenelle de l’environnement n’est pas passé par l’Inde et vu la mentalité des habitants… ce n’est pas près d’y passer ! Quant au PQ… je n’ai pas trouvé ça dérangeant vu qu’il y a des robinets avec douchette partout dans les “WC” à la turc, comme au Japon ou en Thaïlande ou Dubaï… c’est sûr que : vu que les indiens mangent pimenté, y’a intérêt à bien se laver le derrière après chaque pot-pot pour éviter les hémorroïdes ! Je m’en vais de ce pas parcourir le reste de ton blog… @+ de te découvrir :)

  4. 15
    Sal Ly

    Tiens, tiens ça me rappelle quelques souvenirs, si ce n’est le point 2 que je n’ai pas vécu. Comme tu le dis si bien, ça fait partie du voyage. Pour les personnes trop gênées, il reste les voyages organisés, clubs et compagnie. Chacun sa façon de voyager… Heureusement pas la nôtre!

  5. 16
    Florence

    Je viens de découvrir ton blog :) Très sympa!! J’aime particulièrement cet article car il représente bel et bien les différences entre l’Inde et l’Europe (mais encore…)
    Quand on vit en Inde on apprend à avoir de la patience… :D

Laisser un commentaire