J’ai couru La Parisienne 2014 : retour sur mon expérience incroyable !

J’ai couru La Parisienne 2014 : retour sur mon expérience incroyable !


Il est 21h30, c’est dimanche et je me réveille tout doucement après une bonne grosse sieste reposante. Très reposante. Il y a quelques heures, je courais la course La Parisienne (6,7 km) avec mon équipe des Zi Ronde Elles pour la toute première fois de ma vie ! Retour sur une expérience humaine incroyable et pour une belle cause : le cancer du sein.

LA PRÉPARATION DE L’ÉQUIPE
Les Zi Ronde Elles, c’est une équipe de 11 nanas extraordinaires et incroyablement humaines, dont une amie exceptionnelle pour laquelle nous courons et qui a le cancer du sein. Une autre parmi nous avait également eu le cancer du sein et se joignait à nous.

Après plusieurs réunions d’équipe, à s’échauffer constamment (prendre l’apéro), à faire des exercices régulièrement (manger beaucoup) et à s’entraîner à la course (poursuivre le bouledogue Georges dans la forêt), nous allions être fin prêtes pour cette merveilleuse aventure.

Nous avons aussi travaillé et réfléchi sur le positionnement de notre équipe (avec une équipe composée quasiment de communicantes, il fallait bien le faire !). Nous avons donc trouvé le nom de notre équipe, réfléchi sur notre tenue et abordé plusieurs points-conseils sur la manière de courir.

Verdict sur notre tenue ? Un tee-shirt bleu personnalisé avec des jolies hirondelles (en écho au nom de notre équipe) désignées par l’une d’entre nous et collées sur notre tee-shirt (via la technique de transfert avec un fer à repasser). Puis un serre-tête chat et surtout le plus gros et le plus symbolique, un soutien-gorge accroché sur notre dos en hommage à la cause.
la-coutch-blog-la-parisienne-course-contre-le-cancer-4 la-coutch-blog-la-parisienne-course-contre-le-cancer-3
MON ENTRAINEMENT PERSONNEL
Je ne cours jamais, mais jamais. À part derrière le tram, le bus, mais jamais pour le plaisir. Alors, quand j’ai intégré l’équipe des Zi Rondes Elles en mars dernier dans le but de participer à La Parisienne, je me suis mise à m’entraîner. Au total, j’ai couru 9 fois, accompagnée d’une bonne amie, qui avait l’habitude de courir régulièrement. Aussi, dimanche matin était presque devenu un rendez-vous hebdomadaire pour le petit running tout le long de la coulée verte (près de Bastille).
C’est pendant ce petit footing que je me suis rendu compte du nombre impressionnant de personnes qui couraient et qui surtout avaient l’air d’aimer ça !
Mon premier footing fut un beau succès pour moi : courir pendant 45 minutes et faire 5 km, ce n’est pas mal du tout (oui il faut souvent s’autoflatter dans ce sport) !

LE JOUR J
Debout à 7h du matin, je rejoins mon équipe à la station de métro Madeleine. Incroyable, à 8h du matin, il y a déjà de nombreuses femmes en tenue en direction de la Parisienne. Voir toutes ces femmes prêtes à courir pour la cause m’émeut. Je sens que cette expérience et cette course seront très émouvantes et touchantes. Et en même temps très excitantes !
Plus on s’approche du lieu, plus le métro est bondé, archi bondé. Normal, plus de 39 000 femmes sont inscrites à l’évènement !

Au fur et mesure, on voit apparaître de nombreuses équipes déguisées : des femmes en tutus, des femmes en poules, des femmes en cow-boy, etc. Ça devient de plus en plus excitant, ça grouille de partout, les gens sont motivés et surtout ont la pêche ! On sent une énergie folle et commune et surtout la bonne humeur est partout !

Après un petit échauffement à 9h10 nous avançons vers le lieu de départ… mais quelle foule et quelle ambiance ! On attend et avance progressivement pour commencer la course… pendant 2h sur le pont d’Iena ! On fait quelques petits jeux, on chante, on danse, on rouspète, on a faim, on piétine (pire que pendant les soldes), on s’échauffe en dansant, on s’impatiente, et puis on arrive enfin à la ligne de départ. L’excitation est là, le stress arrive,… on fait le décompte : 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1… et on démarre ! Notre groupe est le dernier à partir (18 départs au total !) à 11h50.

GOOOOO !
Je sens mon cœur battre fort, l’excitation grandir, je sens une énergie folle s’emparer de moi ! Je suis tout simplement heureuse ! Je cours accompagnée de deux amies (c’est plus motivant !) au milieu de milliers de femmes déterminées et enjouées !

Les rythmes sont différents, certaines courent, d’autres marchent (comme la moitié des Zi Ronde Elles), certaines courent puis marchent.

Le  parcours est vraiment chouette ! C’est très stimulant de courir dans les grandes rues de Paris, près de la Tour Eiffel, le champ de Mars. On passe devant le musée d’Art moderne, du quai Branly. On passe aussi devant des orchestres, des fanfares, des groupes de danses, de capoeira, des ensembles de cornemuses, etc. Et puis on rentre dans des tunnels, notamment la Parisienne club, un tunnel complètement musical en mode boîte de nuit (All the single ladies !).

À 3 km un ravitaillement se présente ! Youpi on va pouvoir manger un petit bout, des abricots, des bananes, du pain, bref tout ce dont on rêve depuis un bout de temps ! Et finalement le stand est quasiment vidé, on chope tant que l’on peut sans s’arrêter les gobelets d’eau et un tout petit bout de banane.

Arrivée au 6e km, je n’en peux plus, mais je tiens bon grâce à mes coéquipières super coachs qui ne me lâchent pas ! Et là, au loin, la musique se fait plus forte, on sent arriver la fin de tout (adieu les jambes, le souffle, le bas du ventre…) et c’est là que l’on voit apparaître dans notre champ de vision, la ligne d’arrivée !

On court plus déterminées que jamais, on fait des poses sous les flashs des photographes et on franchiiiiiiit enfin la ligne d’arrivée ! VICTOIRE, FÉLICITÉ et PUR BONHEUR ! Je sens un bien-être physique et psychologique m’envahir… je suis tellement fière de moi ! Courir 6,7 km en 51 minutes et 17 secondes, c’est inimaginable pour une première fois !

Nous attendons le reste de notre équipe en nous étirant puis nous nous retrouvons : quelle joie de se retrouver toutes ensemble ! WE DID IT ! Après une coupe de champagne et quelques parts de gâteau au chocolat englouties, je rentre au bras de mon homme…épuisée, mais heureuse et avec une jolie médaille !
Voici l’équipe des Zi Ronde Elles !
la-coutch-blog-la-parisienne-course-contre-le-cancer-1
Nos beaux soutifs… :) la-coutch-blog-la-parisienne-2014-course-contre-le-cancer-du-sein-groupe
la-coutch-blog-la-parisienne-course-contre-le-cancer-2
Et voilà, c’est terminé. Je l’ai fait. Je suis fière de moi… et je suis déjà nostalgique. J’ai couru la Parisienne, pour moi et pour la cause des femmes.

C’est sûr, l’année prochaine je recommence !

Voici en vidéo les images de ce matin, qui mettent bien en avant l’ambiance :

ET vous, ça vous tente ? Avez-vous déjà participé à la Parisienne ?
La Coutch.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Comments

Add yours
  1. 2
    fox joly

    Une belle aventure de fille pour une cause qui, hélas, frappe de plus en plus fort, et de plus en plus jeune. Alors, on se palpe, on fait gaffe avec ses armatures et… on fait la Parisienne !